Étude des mélangeurs

1) Définition

C'est un appareil qui permet de mélanger le gaz de gazogène avec l'air pour former un mélange combustible dans le moteur. Des commandes du tableau de bord vont diriger les différents papillons du mélangeur.

La manette du réglage de correction de l'air doit être manoeuvrée pour obtenir un régime stable, un ralenti ou une accélération.

 

2) Fonctions

Il permet d'assurer :

- le ralenti du moteur,

- la pleine marche,

- et la reprise du moteur.

Il permet aussi le fonctionnement à essence (fonction facultative). La réglementation impose un réservoir en charge de 5 l pour les véhicules de poids total en charge inférieurs à 10 t et un réservoir en charge de 10 l pour les véhicules supérieurs à 10 t. Les véhicules doivent également être munis d'un robinet de fermeture, manoeuvré depuis la cabine du conducteur.

 En ce qui concerne le fonctionnement à essence, il est utilisé pour les gazogènes à charbon de bois pour la mise en route. L'avantage est que l'on peut supprimer le ventilateur (aspirateur).

 

3) Positionnement sur le moteur

 Il est situé sur le collecteur d'admission en remplacement du carburateur.

 postionnement du mélangeur sur le moteur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Légende :

21 : filtre à air.

22 : papillon réglage d'air commandé par la manette réglage d'air au tableau de bord.

23 : papillon d'accélération relié à la pédale d'accélérateur.

 

4) Choix du diamètre du mélangeur côté papillon d'accélération en fonction de la cylindrée minute

diamètre de la sortie du mélangeur en fonction de la cylinde-minute

Les diamètres sont donnés en millimètres.

Définition de la cylindrée minute : c'est la quantité de gaz qu'un moteur aspire à la minute au régime maximum. Elle est exprimée en litres.

Exemple d'un calcul :

un moteur d'une cylindrée de 4 l a un régime maximum de 3 000 tours/min => (4 l X 3 000):2 = 6 000 l. Dans ce cas, on choisira un mélangeur d'un diamètre de 48 mm (cf. tableau ci-dessus).

 

5) Les différentes marques de mélangeurs

a) Les mélangeurs SOLEX


- Le carburateur mélangeur SOLEX construit de 1925 à octobre 1940 :

carburateur mélangeur SOLEX

Légende :

A : mélangeur.

B : corps interrupteur.

C : carburateur.

D et E : conjugaison du papillon d'accélération (D) et du papillon réglage d'air (E).

F et G : conjugaison du papillon arrivée des gaz (F) et du papillon isolement du carburateur (G).

H : conduit vers le boitier d'admission du mélange air-essence.

 

Une conjugaison, c'est un dispositif mécanique qui permet au papillon réglage d'air de revenir à la position ralenti avec le papillon d'accélération, indépendamment de la manette du tableau de bord. Cela a pour effet d'empêcher le moteur de câler au ralenti.

 

Fonctionnement au gaz :

Lorsqu'on accélère, le papillon réglage d'air s'ouvre ; une fermeture plus ou moins importante (grâce à la commande "air" sur le tableau de bord) permet de régler le mélange air-gaz en fonction de la qualité des gaz du gazogène.

Au ralenti, 2 vis-butées entrent en jeu : une située sur l'axe du papillon d'accélération qui règle le régime moteur ; et l'autre située sur la conjugaison qui règle la richesse du mélange air-gaz.

A la mise en route du ventilateur, depuis la commande "gaz" du tableau de bord, le papillon d'arrivée des gaz est mis en position de fermeture pour empêcher une prise d'air.

 

Fonctionnement à essence :

 Les commandes "gaz" et "air" doivent être en  position de fermeture. Le robinet d'essence doit être ouvert. La conjugaison papillon accélération et papillon du carburateur permettent de fonctionner à essence. Le papillon d'arrivée des gaz (F) et le papillon d'isolement du carburateur (G) sont conjugués de telle manière que lorsque l'un est ouvert l'autre est fermé, et vice versa.

 

Passage essence-gaz :

Il suffit de manoeuvrer la manette "gaz" en position d'ouverture pour passer au fonctionnement au gaz.

 

- Le mélangeur SOLEX à starter type ML produit d'octobre 1940 à février 1944 :

Pour celui-ci, le carburateur a été supprimé et une prise pour ventilateur ainsi qu'un starter à essence ont été ajoutés.

mélangeur à starter type ML fig 1

mélangeur à starter type- ML fig 2

 

mélangeur à starter type ML fig 3

légende

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le fonctionnement au gaz est similaire au carburateur mélangeur SOLEX construit précédamment.

Le fonctionnement à essence ne se fait plus avec la pédale d'accélérateur mais avec une tirette de starter (quand les manettes de gaz et d'air sont en position de fermeture).

 

- Le mélangeur SOLEX à starter type MSX contruit de février à décembre 1944 :

 mélangeur à starter type- MSX fig 1

mélangeur à starter type- MSX fig 2

Légende

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mélangeur SOLEX à starter type MSX est l'évolution du mélangeur SOLEX à starter type ML. Le système de ralenti a été perfectionné afin de soustraire l'alimentation du moteur à l'influence des poussées de gaz (retombées au ralenti).

Ainsi, l'alimentation régulière du moteur procure une parfaite stabilité au ralenti. Un gicleur de gaz (Gax) et une vis d'air (4) réglent la richesse du mélange.

De plus, on peut augmenter momentanément la vitesse du ralenti en ouvrant partiellement le starter, ce qui permet d'avoir continuellement un ralenti aussi lent que possible, et de disposer, s'il y a lieu, d'un ralenti accéléré. Cela ne peut se faire que lorsque le robinet d'essence est fermé.

 

 

 

 

 

 

 

 

- Le mélangeur SOLEX type MSX accouplé à un carburateur produit à partir de décembre 1944 :

Il en existe 2 types :

* le MSXV : c'est un montage vertical, c'est-à-dire les gaz arrivent en bas et vont vers le haut.

* le MSXI : c'est un montage inversé, les gaz vont du haut vers le bas.

Ce type de mélangeur a la particularité d'avoir un carburateur accouplé qui fonctionne avec la pédale d'accélérateur.

 mélangeur avec carburateur accouplé type MSXV pour un montage vertical

mélangeur avec carburateur accouplé type MSXI pour montage inversé

 

 

Mélangeur avec carburateur accouplé type MSXV pour un montage vertical

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mélangeur avec carburateur accouplé type MSXI pour montage inversé.

 

 

 

 

 

- La commande SOLEX du tableau de bord utilisée sur les modèles type M...:

 Elle est située sur le tableau de bord. Elle comporte 2 manettes "air" et "gaz", plus une tirette de starter.

Elle est reliée au mélangeur par des câbles Bowden.

 commandes

Elle corrige le mélange air-gaz, permet de fonctionner à essence et permet de faire les gaz avec le ventilateur.

 

 

b) Le mélangeur Imbert-Köln

mélangeur Imbert Köln

Ce mélangeur ne comporte pas de mécanisme de conjugaison. Le réglage du papillon d'air se fait au fur et à mesure que l'on accélère. Cela demande une expérience.

Pour le réglage du ralenti, des repères se trouvent sur la commande de réglage d'air.

éclaté du mélangeur Imbert Köln

commande air et ralenti Imbert Köln du tableau de bord

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

La commande fixée au tableau de bord comporte 2 manettes : une pour le réglage de l'air, et l'autre pour le réglage du ralenti. Elle est reliée au mélangeur par des câbles Bowden.

 

c) Le mélangeur Berliet

mélangeur Berliet

 

 

 

Ce mélangeur ne comporte pas de commande de conjugaison (papillon d'air avec papillon d'accélération) et de carburateur.

Un déflecteur (G) permet de faire un brassage gaz-air homogène.

Une prise pour l'aspirateur se trouve sur le mélangeur.

 

 

 

 

 

 

d) Le mélangeur Panhard

mélangeur Panhard

 

 

 

Il ne comporte pas de commande de conjugaison.

Il a une prise pour le montage d'un carburateur auxiliaire.

Le papillon (i) est relié au régulateur du moteur pour empêcher les surrégimes.

Le papillon d'accélération (e) comporte un dispositif de ralenti et le boisseau (f) règle le débit de l'air.

Le conduit (h) amène l'air et le conduit (g) amène le gaz.

 

 

 

 

 e) Le mélangeur Renault

 mélangeur Renault

 

 Ce mélangeur ne comporte pas de système de conjugaison.

Légende :

A : boîte de détente.

B : clapet de retenue de l'arrivée des gaz.

C : entrée d'air.

D : fourreau de réglage de l'air manoeuvré par la commande du tableau de bord.

E : papillon d'accélération.

F : tube de by-pass.

G : soupape de by-pass.

H : ressort de tarage.

 

Fonctionnement :

Au ralenti ou en décélération, la depression du moteur ferme le clapet de retenue (B) et ouvre la soupape (G) en fonction du tarage du ressort (H).

Le gaz passe par le tube (F) et va rejoindre le boitier d'admission.

Ce dispositif permet d'avoir un ralenti stable et de franches reprises.

La richesse du mélange du ralenti est réglé par la faible ouverture du papillon d'accélération.

 

f) Le mélangeur Unic

mélangeur Unic

Légende :

A : boisseau arrivée des gaz.

B : boisseau de réglage d'air.

C : papillon d'accélération.

D : biellette reliant A et C.

E : biellette reliant B et C.

F : piston.

 

Ce mélangeur comporte une commande de conjugaison.

La correction du réglage de l'air s'obtient en déplaçant par une commande du tableau de bord le piston (F) par l'intermédiaire d'un câble Bowden qui obture, plus ou moins, les lumières du boisseau (B).

Le réglage de ralenti s'effectue par une vis-butée sur l'axe du papillon d'accélération (C) et la richesse par le réglage de la biellette (E).

A l'extrémité, se trouve un carburateur pour le fonctionnement à essence.

 

g) Le mélangeur Gohin-Poulenc

 mélangeur Gohin-Poulenc

Légende :

A : papillon d'accélération.

B : papillon de réglage d'air.

C : levier à came.

D : levier à galet.

E : câble Bowden

F : carburateur.

G : obturateur du carburateur.

H : papillon d'arrivée des gaz.

 

 

 

 

Il comporte un dispositif de conjugaison très simple.

Le volet d'air (B) se ferme au ralenti par le contact du galet (D) à la came(C).

La correction de l'air s'effectue par la commande du tableau de bord par le câble Bowden (E) raccordée au levier du papillon réglage d'air (B).

Le réglage du ralenti s'effectue par une vis-butée sur l'axe du papillon d'accélération (A), en desserant la bride du levier à came et en tournant celui-ci pour régler la richesse.

 

h) Le mélangeur Bellay

mélangeur Bellay

Il ne comporte pas de commande de conjugaison.

Un boisseau (A) permet de passer soit à l'essence soit au gaz.

Une hélice (B) permet d'obtenir un bon brassage de l'air dans le gaz.

Le réglage du ralenti s'obtient par les 2 manettes du tableau de bord : "réglage du ralenti" et "réglage d'air".

Au fur et à mesure que l'on accélère, il faut ouvrir progressivement la commande d'air (et inversement).

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×