Etude des tuyères

1) Tuyères pour gazogènes à charbon de bois

Définition :

la tuyère a pour effet de centrer le foyer dans une région restreinte, d'entretenir dans cette région une température élevée favorable à la formation de l'oxyde de carbone.

Comme la vitesse de l'air est proportionnelle à celle du moteur, le volume de charbon incandescent augmente quand on accélère et le foyer produit plus de gaz. La présence d'une tuyère améliore donc les reprises.

D'autre part, la zone en inition est entourée de charbons de moins en moins chauds à mesure que l'on se rapproche de la paroi, et la tôle n'est pas en danger ; ainsi il n'y a pas de garnitures réfractaires.

 

a) Tuyère Gazauto

 tuyere-gazauto.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La tuyère (E) située au-dessus de la grille est refroidie par l'air au moyen d'ailettes intérieures (coupes a et b).

Elle comporte un clapet anti-retour (G) et un dispositif (H) permettant la marche au ralenti tout en maintenant la température du foyer. Ce dispositif est constitué d'un conduit de diamètre inférieur à celle de la tuyère, ce qui maintient une vitesse élevée de l'air dans le foyer.

Matière : cuivre pur.

 

b) Tuyère Sabatier

tuyere-sabatier.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme la tuyère gazauto, son refroidissement se fait par l'air primaire qui parcourt 3 fois la longueur de la tuyère.

Elle ne comporte pas de circuit ralenti. Sa matière est en cuivre pur.

 

c) Tuyère Carbogaz

C'est un cylindre en carborendum, matière très dure et résistant bien au feu. Elle ne comporte pas de circuit ralenti.

 

d) Tuyère Gouhin-Poulenc

 tuyere-gouhin-poulenc-refroidissement.jpg

tuyere-gouhin-poulenc-avec-circuit-ralenti.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les 2 tuyères Gouhin-Poulenc fonctionnent avec un refroidissement à eau qui peut être assuré

- soit par une circulation d'eau spéciale (réservoir d'eau  indépendant fixé sur le gazo)

- soit par un circuit d'eau dérivé de la circulation d'eau de refroidissement du moteur.

La seconde tuyère marche avec un circuit ralenti (C et D) à fonctionnement mécanique lié à la pédale d'accélérateur (le volet E se ferme en position ralenti ; l'air est donc obligé de passer dans le circuit C et D à vitesse élevée).

 

e) Tuyère Unic

 tuyere-unic.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Cette tuyère comporte une régulation pneumatique du circuit ralenti à la pleine marche, ce qui rend un fonctionnement très régulier du générateur.

Son refroidissement est comme la tuyère Gouhin-Poulenc à eau.

 

2) Tuyères pour gazogènes à charbons minéraux

tuyere-framo-et-mercedes-benz.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces tuyères sont destinées pour les combustibles minéraux (antracite et semi-coke).

Leur refroidissement se fait par l'eau. Elles sont au nombre de 2 dans le foyer.

La tuyère B  (tuyère auxiliaire) placée en dessous de la tuyère A (tuyère principale) a pour but de maintenir une zone de combustion dans le bas du générateur, afin d'assurer la fusion des scouries qui ont tendance à se former à proximité de la tuyère A.

Celle-ci doit être mise en service après un certain parcours (20 à 50 km) à l'aide d'un robinet placé à portée de main du conducteur.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×