Le Gazogène à tourbe Cazès

La tourbe est un combustible à la couleur noirâtre, formée par l'accumulation sur des longues périodes de temps de matière organique, essentiellement des végétaux, dans un milieu saturé en eau.

Composition : eau + cendre 80 à 90 %

                     matière organique : 10 à 20 %

                     teneur en carbone : 50 % en poids.

Il y a en France plus de 2 000 tourbières réparties sur une soixantaine de départements.

En 1945, il y avait 2 milliards de tonnes de tourbe. Aujourd'hui, il en reste 1 milliard.

Distillée, la tourbe donne des goudrons dont on tire les sous-produits les plus précieux et les plus divers : engrais, alcool, caoutchouc, la pâte à papier, les matières colorantes, les teintures, etc. 

Tour à tour, la tourbe est donc combustible, carburant, lubrifiant, antiseptique, isolant !

 

Utilisation de la tourbe pour le gazogène : un séchage artificiel peut amener en 24 heures le combustible à 20 % d'humidité taux assimilable.

L'abondance des impuretés donne naissance à la formation d'un volume important de mâchefer (résidu solide qui obstrue le passage des gaz dans le foyer) et de goudron dont la tourbe contient un poids respectable et qu'il importe d'arrêter ou de dissocier. C'est pour cela que le gazogène à tourbe requiert une construction bien spécifique.

Il est nécessaire au 1er allumage de déposer une petite quantité de charbon de bois dans le foyer.

On peut employer de la tourbe crue séchée à 20 % mais le meilleur combustible est le semi-coke de tourbe ou la tourbe comprimée en grains.

Pour une voiture de 2 litres de cylindrées, la consommation est de 30 kg de tourbe au 100 km et pour un camion de 4 tonnes de charge utile, elle s'élève à 100 kg au 100 km.

Le prix de la tourbe pour les gazogènes est inférieur à celui du bois et du charbon de bois.

 

Schéma Gazogène à tourbe Cazès

texte Gazogène à tourbe Cazès

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×